featured

A tous ceux qui croient…à la démocratie

algorithme et démocratieJean-Baptiste Vandôme

A tous ceux qui croient à la démocratie

A tous ceux qui croient que la démocratie doit intégrer les nouvelles technologies

A tous ceux qui croient que les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de redéfinir la démocratie

A tous ceux qui croient que la démocratie n’est pas et ne doit pas être une affaire de spécialiste mais qu’elle doit être accessible à tout citoyen

Et bien cet article est fait pour en discuter…

Si la démocratie est

l’art de poser les bonnes questions et de trouver les bonnes réponses

alors les systèmes de communication et de traitement des informations actuels le permettent.

Démonstration:

  1. Google l’a déjà bien compris… Par son traitement systématique des mots-clés.
  2. Ainsi chaque citoyen pourrait définir des problématiques sous forme de questions avec des nombres de mots limités et sans aucune répétition
  3. Des moteurs d’analyse utilisant les algorithmes pourraient comparer toutes les définitions et faire ressortir les formulations les plus proches
  4. En fonction du nombre de formulations utilisant des mots-clés similaires, un ou plusieurs élus (sélectionnés au préalable en fonction des mots clés) concernés par la problématique pourraient reformuler une question ouverte utilisant les mots clés les plus récurrents.
  5. Cette problématiques serait soumise à réflexion aux citoyens via un site dédié qui pourraient y répondre toujours en un nombre de mots limités sans aucune répétition.
  6. Les réponses seraient analysées par des algorithmes calculant les occurrences langagières.
  7. Et ainsi de suite jusqu’à obtenir une réponse objective par problématique
  8. Enfin soumission au peuple par référendum de la question fermée (oui/non)…

Je vous invite, si ce qui précède vous interroge, à consulter les documents ci-dessous

Schéma 1 UB         Schéma 2 UB

Nous pourrons ensuite en discuter…

Société des Apatrides

La monnaie universelle

monnaie universelle

La monnaie universelle s’indexera sur le nouvel étalon : l’être humain !

monnaie universelle

Monnaie universelle: la Colombe

Un petit extrait de Wikipédia
Théorie quantitative de la monnaie

En sciences économiques, la théorie quantitative de la monnaie est une théorie économique fondée sur la relation de causalité entre la quantité de monnaie en circulation et le niveau général des prix. Cette théorie a été développée par différents auteurs dans différents pays. Les précurseurs sont Martin d’Azpilcueta, dominicain reconnu de l’École de Salamanque, ainsi que Nicolas Copernic1 et Jean Bodin au XVIe siècle. Elle a été reformulée par les théories monétaristes au cours des années 1970, dans une version restrictive, pour attaquer les théories keynésiennes. Les théories monétaires s’opposent sur le rôle de la monnaie dans l’économie. Les classiques et néoclassiques considèrent que la monnaie est neutre, les keynésiens affirment que la monnaie est active et qu’elle peut être utilisée pour améliorer les performances économiques, et les monétaristes pensent que la monnaie est active, mais que son utilisation est surtout nocive à l’économie.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE