• A tous ceux qui croient…à la démocratie

    La démocratie n’est pas figée, elle peut évoluer et les algorithmes peuvent en être des outils fondamentaux !

    Lire la suite

  • Un jour j’ai écrit au Pape…

    J’ai attendu une réponse du Souverain Pontife, en vain…

    Lire la suite

  • Un jour j’ai demandé au Monde de…

    Difficile d’être publié sur un grand quotidien national !

    Lire la suite

  • Après l’euromillions, le mondialmillions !

    Après l’euromillions, le mondialmillions qu’est ce que ça donnerait, à manger pour le peuple ?

    Lire la suite

  • Votez pour moi / Présidentielles 2017

    Votez pour moi / Présidentielles 2017, présidentielles 2017, présidentielles 2017, votez pour moi, votez pour moi, moi candidat, candidat, candidat aux élections présidentielles 2017, merci, merci, merci…ça ne mange absolument pas de pain !

    Lire la suite

La monnaie universelle

monnaie universelle

La monnaie universelle s’indexera sur le nouvel étalon : l’être humain !

monnaie universelle

Monnaie universelle: la Colombe

Un petit extrait de Wikipédia
Théorie quantitative de la monnaie

En sciences économiques, la théorie quantitative de la monnaie est une théorie économique fondée sur la relation de causalité entre la quantité de monnaie en circulation et le niveau général des prix. Cette théorie a été développée par différents auteurs dans différents pays. Les précurseurs sont Martin d’Azpilcueta, dominicain reconnu de l’École de Salamanque, ainsi que Nicolas Copernic1 et Jean Bodin au XVIe siècle. Elle a été reformulée par les théories monétaristes au cours des années 1970, dans une version restrictive, pour attaquer les théories keynésiennes. Les théories monétaires s’opposent sur le rôle de la monnaie dans l’économie. Les classiques et néoclassiques considèrent que la monnaie est neutre, les keynésiens affirment que la monnaie est active et qu’elle peut être utilisée pour améliorer les performances économiques, et les monétaristes pensent que la monnaie est active, mais que son utilisation est surtout nocive à l’économie.

À propos de l'auteur

jbvandome

J'essaye d'exprimer tout haut ce que (...j'espère que...) les autres pensent tout bas précisément sur le thème de la mondialisation. Mondialiste de fait, je participe de toute façon au système économique, que je le veuille ou non ; je suis aussi intimement convaincu que la clé de l'équilibre de la communauté internationale passe par la mondialisation sociale. Et, je m'efforce, dans mes activités socio-professionnelles, de développer cette idée par le biais notamment de l'édition et de la publication. J'ai donc édité en 2015 un jeu de société qui s'intitule « État-Monde » et le recueil de poésie politique « T.E.R.R.E ou Tant d'Exclusion Rend la Révolution Éventuelle ».

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *